Sélectionnez un département pour vos recherches

Pour faciliter votre navigation sur notre site et accéder aux contenus susceptibles de vous intéresser, nous vous invitons à sélectionner un département de recherche.

image/svg+xml
  • Aisne 02
  • Oise 60
  • Pas-de-Calais 62
  • Seine Maritime 76
  • Somme 80
Nous contacter

Faites de votre maison, une maison autonome

0 vus
Faites de votre maison, une maison autonome

Comment faire de sa maison une future maison autonome ?

La transition écologique est désormais sur toutes les lèvres. Alternatives énergétiques, diminution de l'empreinte carbone ou énergies renouvelables sont des termes que vous rencontrez souvent et vous aimeriez peut-être les appliquer à votre future maison. On vous livre ici tous nos conseils pour transformer votre habitation en maison autonome.

Qu'est-ce qu'une maison autonome ?

Couple avec facture d'électricité moins chère

Également appelée maison à énergie positive, la maison autonome se définit par son autosuffisance en matière de réseaux (électricité, eau par exemple), mais aussi par le choix de ses matériaux durables et biosourcés.

Grâce à cette indépendance, on mesure une économie financière réelle sur le long terme et un impact sur l'écologie avec des performances énergétiques « propres ».

Soyez producteur de votre électricité

En moyenne, l'électricité représente environ 9 % du budget annuel d'un foyer français. Elle est produite à plus de 70 % par des moyens nucléaires. Ce n'est pas un secret, le nucléaire pèse lourd dans la balance de l'écologie. Heureusement, il existe aujourd'hui des énergies renouvelables : éoliennes, solaire, etc. Il est tout à fait possible d'équiper votre future maison d'installations pour produire votre propre électricité.

L'énergie solaire

Toiture avec panneaux solaires photovoltaïques

Votre maison est bien exposée au soleil ? Vous pouvez en profiter pour installer des panneaux solaires photovoltaïques. Si votre future maison est encore à l'état de projet, réfléchissez au détail de l'emplacement de ces derniers avant sa construction. Pour produire de l'électricité en abondance, vous devrez orienter vos panneaux solaires vers le sud, là où l'ensoleillement est à son maximum.

L'énergie éolienne

Si vous habitez dans une région venteuse, le choix d'installer une éolienne peut être judicieux. Des pales dominent un mât et se mettent en route grâce aux rafales. Ce mouvement enclenche alors la production électrique.

L'éolienne domestique a un coût relativement plus élevé que l'installation d'un panneau photovoltaïque et nécessite un peu plus de travaux. Cependant, elle peut servir de complément si elle est combinée à d'autres énergies renouvelables.

Quid du surplus d'énergie ?

Parfois, ces systèmes de production d'énergie renouvelable emmagasinent un surplus d'énergie. Il est possible d'utiliser cet excédent de différentes manières.

Vous pouvez faire un choix économique : celui de revendre ce surplus électrique à un fournisseur (EDF, Enercoop, une entreprise locale de distribution, etc.). En plus de fournir de l'énergie verte, vous gagnerez une somme conséquente sur la facture finale.

Sinon, vous pouvez opter pour un choix stratégique : celui de stocker le restant d'énergie produite. Il faudra pour cela vous équiper de batteries adéquates. Ainsi, vous ne manquerez jamais d'électricité en disposant d'une avance.

L'isolation, stratégie durable des maisons autonomes

Isolation thermique des combles

L'un des critères les plus importants d'une maison passive est sans aucun doute son isolation.

Si elle n'est pas encore construite, on privilégie une maison avec ossature en bois. On choisit si possible une matière locale (comme le pin douglas français, par exemple). Et pour l'isoler, on peut avoir recours à de la fibre de bois, du chanvre ou encore de la laine de mouton.

Une bonne isolation préserve des déperditions de chaleur et évite de gros besoins en chauffage. Lors d'une rénovation, il faut prendre cela en compte.

Autre point à vérifier : les fenêtres. Si vous souhaitez transformer un logement déjà existant en maison autonome, il faudra certainement commencer par changer les encadrements des fenêtres, sources de petits courants d'air et de fuites de chaleur.

Le chauffage, un élément essentiel dans une habitation

N'importe quel habitat a besoin de chauffage, que ce soit pour augmenter la température intérieure en hiver ou celle de l'eau. Plusieurs alternatives s'offrent à vous pour équiper votre maison autonome.

Le chauffage au bois

Connu sous le nom de poêle à bois, ce mode de chauffage utilise une matière renouvelable. Suivant le modèle, vous pourrez le raccorder au circuit d'eau et ainsi la chauffer également.

D'autres systèmes, comme le poêle à granulés, ont fait leurs preuves et demeurent des sources de chauffage propre, économiques et durables.

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques permettent de chauffer l'eau à l'aide de l'énergie solaire. Celle-ci peut s'utiliser de différentes façons :

  • L'eau chaude sanitaire
  • Le chauffage
  • L'électricité, en combinaison avec l'énergie du soleil produite par les panneaux photovoltaïques

La pompe à chaleur

La PAC est un système de chauffage qui puise les calories naturellement présentes dans l'air ambiant. De ce fait, il utilise déjà une énergie verte. Si par ailleurs, on fait fonctionner la pompe à chaleur grâce à l'énergie tirée des panneaux solaires, on obtient un mode de chauffage totalement écologique.

L'eau, une ressource naturelle indispensable

Avant toute chose, rappelons qu'une maison doit être reliée au réseau d'eau national. En France, c'est une obligation. Mais cela ne vous empêche pas de récupérer l'eau de pluie pour tout ce qui ne nécessite pas des eaux potables : l'arrosage du jardin, les toilettes...

Veillez à éviter la récupération d'eau de pluie à partir d'une toiture contenant du plomb ou de l'amiante et n'oubliez pas de placer une étiquette « eau non potable » sur les robinets contenant ce type d'eau.

L'eau est une ressource naturelle précieuse, et il est important de ne pas la gaspiller. Si vous souhaitez réduire votre consommation, vous pouvez installer des toilettes sèches. Ces sanitaires permettent d'économiser environ 15 000 litres d'eau par personne et par an : un véritable geste éco-citoyen !

La domotique au service de votre maison passive

La domotique permet de centraliser les commandes et transformer son logement en maison connectée. Grâce à cela, vous pouvez visualiser plus facilement vos dépenses énergétiques et modifier en conséquence. La technologie est une véritable alliée pour diminuer sa consommation d'eau ou d'électricité.

Pour aller plus loin : meubles recyclés, déchets et potager

En règle générale, décider de construire une future maison autonome va de pair avec certaines valeurs et convictions. Si vous désirez basculer vers un mode de vie éco-responsable, voici quelques pistes à envisager :

  • Équipez-vous avec des meubles recyclés : brocante, dépôt-vente, amis... Ces meubles offriront une touche vintage à votre intérieur et vous ferez un geste écologique !
  • Réduisez vos déchets : emballages réutilisables, achat en vrac, les astuces sont nombreuses.
  • Produisez votre nourriture : la permaculture a le vent en poupe. Créez votre potager qui respecte la biodiversité et régalez-vous de légumes sains et garantis sans pesticides.

Même si une totale autonomie énergétique est quasi impossible, chaque petit geste compte. Mais pour rendre une maison ancienne plus économique en énergie, d'importants travaux sont nécessaires.

L'État l'a bien compris et propose des aides pour certains travaux de rénovation diminuant les dépenses en énergie d'une maison : isolation, changement de chaudière, travaux de toiture...

Si vous envisagez de construire votre maison, renseignez-vous sur les performances énergétiques de votre futur bien immobilier et choisissez des équipements que l'on retrouve souvent dans les maisons autonomes.